jeudi 21 novembre 2019

Portraits au Rolleiflex

L'exposition annuelle du photo-club de Saint-Pierre est l'occasion de ressortir mon Rolleiflex pour faire quelques portraits de mes camarades.

Voici donc un rouleau de portraits de camarades que je n'avais aps encore dans ma galerie.

Photos faites avec un Rolleiflex 3.5A de 1951, HP5+@1600 in HC110(B) (11'), scanner Epseon 4990, posttraitement dans Lightroom.


Pierre-Olivier B.

Pascal H.

Laurent C.

Pierre R.

Ad. G.

Daniel S.

Yannick A.

Pierre M.

Nathalie A. G.

Cécile M.

Denis G.

Elise M.

Dans les pas de Clyde Butcher

L'hiver dernier j'ai eu l'occasion d'aller visiter la galerie de Clyde Butcher lors de sa séance annuelle de dédicace dans la galerie. Guidé par mon ami Ronan, j'ai eu l'occasion de visiter en chemin les Everglades et de faire quelques photos que j'ai exposé cette année dans le cadre de l'exposition annuelle du photo club de Saint Pierre de Chandieu. Vous retrouverez en fin d'article un aperçu des photos que j'ai exposées.

Mais laissez moi tout d'abord vous présenter rapidement Clyde Butcher.

Clyde Butcher est un des plus grands photgraphes paysagiste mondiaux, héritier dans sa pratique d'Ansel Adams.
Si Ansel Adams s'est fait, en particulier, connaitre par son travail sur les Yosémites, Clyde Butcher est lui reconnu pour son travail sur les Everglades, travail qu'il commença sur le tard après la mort de son fils.
Clyde Butcher travaillait quasi exclusivement  et jusqu'il y a encore peu à la chambre 8x10", pour des photos qu'il  tire en grand format à l'agrandisseur.
Chez Clyde tout est grand, l'appareil, l'agrandisseur, les tirages et le bonhomme!
Vous pourrez vérifier tout cela dans les vidéos ci-dessous.
Pensez également à descendre pour regarder mes propres photos!
https://en.wikipedia.org/wiki/Clyde_Butcher

La galerie en ligne de clyde Butcher

Image associée

Exemple de photo

Une reproduction du tirage numérique que j'ai acheté et fait dédicacer dans sa galerie de Big Cypress:
Résultat de recherche d'images pour "clyde butcher"







Les photos exposées cette année


In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

In Clyde Butcher's footsteps - DAns les pas de Clyde Butcher

samedi 9 mars 2019

Bilan 2018 et reflexions sur l'avenir


Déjà mars et je n’ai pas fait le bilan de 2018, ni projeté 2019.
Le temps passe si vite que j’ai l’impression de n’avoir rien fait de l'année.

Sur le plan strictement comptable, j’ai fait:
- des séances chez Elles: Julie et Adèle,
- des séances studios: Isalou
- des séances en extérieur avec Isalou,
- des séances de chambre de rue à la foire photo et à l expo de photo passion 38,
- un peu de photo de paysage à l horizon 202,
- du labo de manière régulière à la maison de la photo
- du « snapshot » en photo de famille,
- une tentative de reprise des portraits au moyen format,
- participation à la foire de Bievres,
- des expérimentations diverses en prise de vue.

Une activité loin d'être négligeable avec de très belles rencontres et collaborations.

Pour autant, je ressens une forme d'insatisfaction, en particulier dans la continuation  et l'aboutissement des projets.

Je pourrai râler sur la difficulté à trouver des modèles, à les faire venir, à synchroniser des disponibilités, ... il y a sans doute un peu de vrai dans tout ça, mais quand un problème se répète sans trouver de solutions, c'est qu'on doit faire partie du problème ou qu'on ne se donne pas les moyens de les résoudre.

A moi donc de trouver une voie qui me soit accessible et satisfaisante...



mardi 30 octobre 2018

StreetBox - séance de portraits à l'exposition du club Passion Photo 38 à Renage

Ce mois d'octobre j'ai eu le plaisir d'être invité par le club Passion Photo 38, mené de main de maître par Fred Berthet pour faire une conférence. J'avais choisi de parler des différents formats en argentique et des appareils que j'utilise dans chacun de ces formats.

J'avais également amené avec moi ma chambre de rue, et j'ai fait une petite animation au cours du week end.

Par rapport aux séances précédentes, j'ai re-utilisé ma tenture de fond (que j'ai oublié sur place! mais cela donnera l'occasion de retourner au fin fond de l'isère ;) ) mais surtout j'ai essayé de résoudre deux problèmes inhérent à l'utilisation de la chambre:
- la lumière qui est d'autant plus vitale que le papier négatif s'expose aux alentours de 6 isos.
- la mise au point souvent difficile pour mes yeux péniblement assistés par des lunettes progressives.

Pour la lumière, j'ai utilisé une softbox avec éclairage continu, achetée à l'origine pour d'autres projets. L'intensité lumineuse reste très faible en particulier comparé à de la lumière en extérieur mais suffisante et stable pour mener à bien la séance avec des temps de poses similaires à d'habitude.

Pour la mise au point je me suis acheté des lunettes loupes de lecture/bricolage. Il est difficile de savoir la correction exacte qu'il faudrait sans tester au moment de l'achat mais une petite estimation de la distance de lecture de l'image m'a permis de faire un choix.

L'utilisation de la lumière s'est avéré fructueuse. Il faudra pour les prochaines fois d'avantage travailler sur la manière d'éclairer, éventuellement rajouter une deuxième source ou un réflecteur pour déboucher l'autre coté qui a tendance à se boucher très facilement dans ces conditions de prise de vue.

L'utilisation des lunettes loupe m'a également donné satisfaction avec me semble t il de meilleurs mises au point que lors des séances précédentes, malgré un diaphragme plus ouvert. Il y a malgré tout quelques vues qui sont encore très peu nettes, mais cela vient plutôt de la précipitation de certaines prises de vue.

Place aux images.



  Streetbox - Renage 2018 


Streetbox - Renage 2018

Streetbox - Renage 2018

Streetbox - Renage 2018

Streetbox - Renage 2018

Streetbox - Renage 2018

Streetbox - Renage 2018

jeudi 25 octobre 2018

StreetBox - Foire Photo Saint Bonnet de Mure

Quelques photos de le séance de portraits à la chambre de rue; lors de la foire de la Maison de la photo de Saint Bonnet de Mure.

Si la chambre de rue ne sort pas si souvent que ça dans l'année, les séances continuent d'être des moments intenses en échanges et rencontres.

Lors de ce week end là, j'ai réalisé une cinquantaine de portraits sur papier négatif, portraits inversés par la suite sous Lightroom. Pour le moment, je ne réalise pas le positif sur la chambre elle même.

Arnaud de la maison de la photo me confectionne un support pour cela, celui d'origine ne me permettant pas de recadrer le négatif comme je le souhaiterais.

Lors de cette session, j'ai légèrement changé mes prises de vue en rajoutant un fond. A titre personnel, je trouve que cela enrichi la photo par rapport au simple mur triste du lieu.
Il faudra peut être trouver une tenture plus adaptée. En attendant j'utilise celle là.

Place aux images.

Julien complice de Labo et de Chambre de rue (il a fabriqué la sienne). Le papier utilisé sur cette photo est issu d'une vieille boite périmée.


 

Jean-Jacques, un de mes "dealers" des brocantes mensuelles!




Tristan, daguerreotypiste 
 

StreetBox Portraits



Samira, complice de labo




Kay Tlin
 


Pierre-Jean , apprenti "chambreur"


 Bertrand le futur collodioniste



La totalité des photos ici:
https://www.flickr.com/photos/denisbook/albums/72157671543462547/with/43037240210/

StreetBox Portraits

jeudi 30 août 2018

5 o'clock portrait in Saint Pierre

Il y a quelques années j'avais commencé une série de portraits au rolleiflex dans Lyon. J'aimerai reprendre ce travail sous une forme plus facile à mener maintenant que je suis "loin" de la ville.

J'envisage de faire une version "Saint-Pierrarde" de cette série en s'inspirant également du travail d'Ernesto Timor et de sa série "Mon Lieu Secret" dédié à Lyon et aux Lyonnais (vous trouverez mon portrait dans cette série! 😊 ).

Pour cela, le cahier des charges est le suivant:
- poser dans un endroit de Saint Pierre ou des proches environs,  reconnaissable (Stade, Mairie,  Place, ...) ou secret (bois, intérieur ...), si possible non utilisé pour les portraits précédents. Je tiendrais une liste des lieux déjà faits,
- avoir une tenue qui sorte de l'ordinaire: tenue de soirée, tenue de carnaval, tenue sportive, tenue de votre loisirs préféré,  ...
- être d'accord pour une diffusion du portrait sur internet, lors d'exposition ou d'une éventuelle publication dans un magazine ou livre,
- ne pas attendre un portrait parfait, il y aura une part d'expérimentation suivant le moyen employé pour la série (chambre, moyen format, ...).
- être disponible entre 17h et 17h30 en semaine ou à des moments à préciser en weekend.

Cette série est également ouverte aux autres villes, mais les prises de vue se feront alors au gré des rencontres (pas de planification dédiée à cette série hors St Pierre et environs).
Pour vous donner une idée de portraits réalisés dans des conditions similaires sur Lyon.

Nicolas
NICOLAS

Delphine
DELPHINE

Philippe
PHILIPPE

Max-Rolleiflex-1
MAX

Alicia
ALICIA

Laurent K
LAURENT

Max-Rolleiflex-2
MAX

jeudi 22 mars 2018

Kamelea

Le temps passe et cela fait un moment que je n'ai pas posté d'articles. Voici donc un retour sur une (première) séance en studio avec Kaméléa, avec un guest sur une des photos.


Kamelea

Kamelea

Kamelea

Kamelea

Kamelea

Kamelea

Kamelea

Kamelea


L'intégralité des photos de la séance est visible ici: