dimanche 8 novembre 2020

Olympus Pen FT

Vous connaissez sans doute la brocante de la maison de la photo à Saint Bonnet de Mure? Si ce n'est pas le cas, vous pouvez la découvrir dans cet ancien épisode de Mode Manuel  de la chaîne F1.4 de Sébastien Roignant :

Partez à la découverte d'une brocante argentique - F/1.4 Mode Manuel

Celle ci- a lieu les derniers samedis de chaque mois sauf pendant les vacances d'été et à la saint sylvestre.  

Lors de la dernière brocante de juillet j'ai pu y acquérir un Olympus Pen FT avec son objectif standard. Mais qu'est-ce donc qu'un Olympus Pen et quelles en sont les principales caractéristiques?


Publicité pour le système Olympus Pen F avec son plus célèbre ambassadeur W.Eugene Smith.
https://fr.wikipedia.org/wiki/William_Eugene_Smith

Les Olympus Pen font partie de la grande histoire d'Olympus et sont à l'origine de la série d'Olympus Pen digitaux qui en reprennent les grandes lignes de design, à la fois dans un rappel un peu nostalgique mais également et surtout pour leur compacité.

Les Olympus Pen "argentiques" présentent un grand nombre d'originalité qui les démarquent des reflex "classiques". La toute première caractéristique qui a conditionné la plupart des autres est qu'il s'agit d'un demi-format! C'est à dire que les photos ont un format de 24x18 au lieu de 24x36. En conséquence de quoi, le nombre de photos pour une pellicule classique de 36 poses devient alors de 72 poses. Cela se fait alors nécessairement au prix d'une montée en grain et d'une perte de nuances par rapport au format classique mais participe à donner une signature aux images de l'appareil. 72 photos, c'est à la fois très peu en comparaison avec les appareils numériques mais dans le monde de l'argentique, c'est énorme. Sauf énormes dos chargeurs spécialisés, cela constitue le moyen le plus abordable et le moins encombrant de faire beaucoup de photos. Ce type d'appareil constitue un bon moyen de déclencher à moindre prix (2 fois moins cher!) et donc de travailler son regard sans craindre de dépenser. Le demi format incite également certains à penser en diptyque, certains scanners donnant les photos deux par deux. A ce propos, si quelqu'un sait comment scanner une telle pellicule avec un nikon coolscan, je suis preneur de l'info.

L'utilisation du demi format et la volonté de faire un boitier reflex compact a entraîné de nombreuses idées originales, tant dans la manière de reporter l'image dans le viseur avec la disparition du pentaprisme caractéristique des reflex, que dans la forme, proche de de celles des télémétriques. Si l'extérieur de l'appareil est très visiblement différent des reflex classiques, l'intérieur n'est aps en reste et très certainement bien plus "révolutionnaire": au revoir l'obturateur à rideau, bonjour le système de visée en interne. Plutôt que de décrire ceux ci, je vous renvoie aux descriptions disponibles sur le net. Retenez toutefois que l'obturateur est synchronisable au flash à toutes les vitesses, et que malgré les optiques à grandes ouvertures le viseur reste assez sombre et qu'il est difficile de faire le point en faible lumière.


L'article de Sylvain Halgand sur Collection-Appareils.fr: cliquez ici ou sur l'image ci-dessous!



Pour en revenir à mon exemplaire de juillet, celui-ci a bien vécu et est partiellement myope à l'infini: il n'est pas possible de faire le point au delà d'une dizaine de mètre.
Ne sachant aps si il y avait accord/désaccord entre le visée et le point j'ai fait une pellicule de test, en variant le point , soit en me fiant à mon oeil, soit en me fiant à la distance affichée sur l'objectif.
Pour les vues plus lointaine et pour les plans larges, j'ai également essayé d'appliquer l'hyperfocale en m'appuyant sur les données affichées sur la bague de mise au point. Les résultats sont plus ou moins heureux. Il semble que le point vue dans l'objectif corresponde à la réalité. Il est donc possible de faire du portrait assez rapproché. Et pour les autres cas, il faudra penser à bien fermer le diaphragme pour gagner en netteté au delà des 10 premiers mètres.

Je vous mettrai prochainement des images issus de mes premiers essais.

Suite à cette première expérience avec le Pen FT, j'ai apprécié la compacité, l'autonomie , et le format portrait "natif" qui permet d'une part d'isoler une personne en pied dans la rue avec le 38 mm (équivalent 76mm) mais également de  faire facilement du portrait en utilisant la grande ouverture des objectifs. Après une vaine tentative pour faire réparer l'objectif, l'envie d'avoir un exemplaire qui fonctionne est montée peu à peu et j'ai commencé à suivre les appareils sur ebay. Lors de la foire de septembre, un tel exemplaire était disponible et moyennant la vente d'apapreils que je n'utilisais pas, j'ai pu acquérir un autre exemplaire en meilleur état que je vais tester au plus vite. En espérant que celui ci ne présentera aps les défauts du premier. Ce dernier restant malgré tout fonctionnel et utilisable. Le test de l'objectif de l'un sur l'autre, permettra en outre de confirmer ou non si le problème vient de l'objectif uniquement.





Aucun commentaire: